Chroniques culinaires
26 avr. 2016

Les différences entre glucides et sucres

Par Geneviève Nadeau Dt.P. Nutritionniste

Différences entre glucides et sucres Auteur : Recettes.qc.ca Source : iStockPhoto

Chroniques culinaires
26 avr. 2016

Les différences entre glucides et sucres

Par Geneviève Nadeau Dt.P. Nutritionniste
Cet article fait aussi partie des dossiers :

Glucides simples, complexes, sucres, notre nutritionniste les démystifie!

Qu’on les appelle sucres, « carbs » ou féculents, les glucides méritent d’être bien compris afin d’éviter de les bouder inutilement... Redéfinissons les sucres!

1. Les glucides (ou « carbs » ou carbohydrates)

C’est une grande famille de molécules que l’on appelle aussi « les sucres ». Sur le tableau de valeur nutritive des produits, les glucides regroupent trois composantes : les sucres (ajoutés ou présents naturellement dans un aliment), les fibres et l’amidon (ce dernier n’est pas toujours indiqué).

2. Les sucres

Glucides et sucres sont souvent confondus. Mais de façon générale, lorsqu’on parle de « sucres », on désigne le plus souvent le sucre contenu dans les sucreries, tel que le sucre blanc ajouté aux desserts ou aux friandises.

3. Les glucides simples

Les glucides simples représentent des petites molécules de sucre qui n’ont pas besoin d’un long temps de digestion. Par exemple, le glucose, que l'on retrouve dans le sirop d’érable autant que des jujubes, est un glucide simple que l’on absorbe rapidement dans notre sang. Cela nous procure une énergie rapide, mais de courte durée. On peut privilégier les glucides simples lorsqu’on pratique une activité physique intense, qui nécessite un apport important en énergie (par exemple, on peut ajouter un peu de sirop d’érable dans de l’eau lorsqu’on prévoit faire une course de plus d’une heure).

4. Les glucides complexes

Contrairement aux glucides simples, les glucides complexes sont des grandes chaînes de molécules liées entre elles. Voilà pourquoi il faut plus de temps pour les absorber : le corps doit défaire ces chaînes avant de laisser le sucre entrer en circulation sanguine. Ils sont préférables aux glucides simples lorsqu’on souhaite maintenir une énergie stable et éviter les rages alimentaires. Les féculents (produits céréaliers ou aliments à texture farineuse comme les pommes de terre) se composent essentiellement de glucides complexes.

5. Les sucres libres

Il s’agit de glucides simples que l’on retrouve dans les aliments dépourvus de fibres. Par exemple, la pomme contient des glucides simples (fructose). Mais puisqu’elle renferme des fibres (pelure), on ne considère par ce fruit comme une source de sucres libres. En revanche, le jus de pommes contient des sucres libres, car le jus de fruits ne renferme pas de fibres. Consommer des sucres libres augmente rapidement le taux de sucre sanguin et est associé à un risque de surpoids et autres maladies chroniques (diabète, cancer) à long terme.

Enfin, aucune variété de glucides n’est à bannir complètement. Il faut toutefois manger le moins possible de sucres libres dans notre alimentation quotidienne, en laissant les boissons sucrées, les friandises et les sucreries de côté. 

Partage X
Chroniques culinaires

Les différences entre glucides et sucres

Se connecter

S'inscrire