Chroniques culinaires

Le plaisir de sortir manger quand on est diabétique

Auteur : Import Process

Chroniques culinaires

Le plaisir de sortir manger quand on est diabétique

Les personnes diabétiques sont habituées aux contraintes alimentaires, mais elles ne doivent pas pour autant se priver de repas au restaurant ou autres plaisirs reliés à la table. Ici, tout est une question d'équilibre!

 

Aucune raison ne vous empêche de profiter pleinement des repas pris à l'extérieur, que ce soit pour célébrer un anniversaire, casser la croûte avec des amis ou manger sur le pouce quand le temps vous presse...

 

Conseils pratiques pour conserver l'équilibre alimentaire

Ces conseils visent des sorties occasionnelles. Pour une personne prenant régulièrement un ou plusieurs repas par jour à l'extérieur, des recommandations plus spécifiques s'imposent au niveau de l'alimentation et de la médication antidiabétique, si prescrite.

  • Bien connaître le plan d'alimentation établi. Si vous n'en avez pas, vous pouvez consulter une diététiste et vous en faire élaborer un.

  • Connaître les choix possibles (échanges alimentaires) à l'intérieur de chaque groupe d'aliments, ce qui permettra de varier votre menu.

  • Avoir une bonne idée de la grosseur des portions établies d'après votre plan d'alimentation. Pour être en mesure d'évaluer vos portions à l'oeil lorsque vous êtes au restaurant, il faudrait vous entraîner à mesurer et à peser vos aliments à la maison.

Ajustements d'horaire pour les personnes diabétiques

Les ajustements suggérés ont pour but de vous aider à éviter les problèmes, comme l'hypoglycémie, et vous permettre de profiter au maximum de ce moment agréable. Ces ajustements s'adressent surtout aux personnes diabétiques traitées à l'insuline et(ou) aux antidiabétiques oraux (de type sécrétagogues de l'insuline). Habituellement, une personne diabétique contrôlée avec le régime alimentaire seul n'aura pas à faire ces ajustements, les risques d'hypoglycémie étant presque nuls.

 

L'heure des repas

Il est à noter que ces ajustements sont présentés à titre de guide.

Il est préférable de vérifier leur application auprès de votre diététiste.

Voyons maintenant les ajustements alimentaires possibles:

 

Repas devancé

  • Si le repas est servi de 15minutes à 1heure plus tôt: aucun ajustement n'est requis.

  • Si le repas est devancé de 1 à 2heures: il est suggéré de prendre une partie du repas et de garder au moins un échange de féculent ou de fruit et de le prendre à l'heure habituelle du repas.

Repas retardé

  • Si vous prévoyez un retard d'environ 1heure: prendre, à l'heure habituelle du repas, un échange de féculent ou de fruit puis soustraire cette collation de votre repas.

  • Si le repas est retardé de plusieurs heures (de 2 à 3heures, par exemple): manger à l'heure habituelle du repas un à deux échanges de féculent avec un échange de viande et substituts, puis soustraire cette collation de votre repas par la suite.

  • Si le repas retardé est le souper, il ne faudrait pas oublier la collation habituellement prise en soirée. Il est possible de l'ajouter au souper ou de la prendre plus tard en soirée.

 

Au restaurant ou chez des amis, posez des questions!

Si vous êtes reçu chez des amis, informez-vous de l'heure à laquelle le repas sera servi: il vous sera alors plus facile de prévoir les ajustements nécessaires.

Ne pas hésiter à demander les détails sur la composition d'un mets. Si un plat semble difficile à évaluer, demandez à votre diététiste comment l'intégrer dans votre plan d'alimentation.

À l'occasion, les portions de viande (volaille, poisson, substituts) et de gras pourraient varier en quantité. Cependant, il demeure essentiel de consommer sensiblement les mêmes quantités d'aliments renfermant des glucides (lait, yogourt, légumes, fruits, féculents, légumineuses et aliments avec sucre ajouté), puisque ceux-ci ont une plus grande influence sur la glycémie.

Au restaurant, apportez au besoin une copie de votre plan d'alimentation, ce qui pourra vous guider pour faire les meilleurs choix.

Quand vous consulterez le menu, choisissez dès le départ tous vos échanges, et ce, de l'entrée au dessert. À l'occasion, un échange de fruit peut être remplacé par un échange de féculent car chacun de ces choix renferme environ 15 g de glucides.

À l'extérieur, favorisez des choix d'aliments faciles à évaluer à l'oeil (brochette de boeuf, darne de saumon, cuisse de poulet, rôti de boeuf au jus...) plutôt que des mets frits, en sauce ou en casserole (pépites de poulet, sauce aux fruits de mer, ragoût...).

 

Source

Diabète Québec

Commentaires
Partage X
Chroniques culinaires

Le plaisir de sortir manger quand on est diabétique

Se connecter

S'inscrire