Chroniques culinaires
11 mars 2015

Comment réussir la cuisson du poisson au BBQ

Par Maxime Lavoie

Poissons au BBQ Auteur : Recettes.qc.ca Source : iStockPhoto

Chroniques culinaires
11 mars 2015

Comment réussir la cuisson du poisson au BBQ

Par Maxime Lavoie
Cet article fait aussi partie des dossiers :

Découvrez les outils de cuisine et les modes de cuisson à privilégier pour réussir la cuisson des poissons au BBQ.

Souvent utilisé pour la cuisson du poisson au barbecue, le papier d'aluminium est de plus en plus remplacé par les paniers de cuisson, ou encore les plaques trouées en acier inoxydable ou recouvertes de porcelaine émaillée. Ceux-ci étant réutilisables, on finit par récupérer son investissement et bien entendu, on pollue moins.

Le but de ce type de cuisson est de protéger la chair du poisson. Comme celle-ci est fragile, il y a toujours un risque de l'abîmer lors de la manipulation lorsqu'on dépose directement le poisson sur la grille. L'autre avantage, c'est surtout qu'on peut y ajouter des fines herbes, des légumes, des quartiers de citron, etc. pour plus de saveur.

Une autre méthode très appréciée et de plus en plus utilisée est la cuisson sur planche. En cuisant avec une planche, on retrouve ce fameux goût de poisson fumé qu'on aime tant tout en protégeant sa chair, car la manipulation est réduite. On dépose le poisson directement sur la planche avec les assaisonnements par-dessus et autour, puis on dépose la planche sur la grille à feu indirect pour éviter que celle-ci s'enflamme. Une fois que le gras du poisson sort de celui-ci, il est prêt à servir. Les bois durs fruitiers ou sucrés sont préconisés, tels que l'érable, le cerisier et le pommier, mais bien des gens utilisent le cèdre car c'est le bois que les amérindiens utilisaient à l'époque.

La plaque de sel himalayen connait aussi une croissance de popularité fulgurante au Québec. Utilisé depuis toujours entre autres en Asie, le sel de l'Himalaya est de plus en plus employé ici pour la cuisson et le service. En plaque, il est idéal pour la cuisson, car il emmagasine la chaleur et la diffuse uniformément; le poisson cuit donc unilatéralement et parfaitement. Le goût obtenu est aussi très apprécié car le sel himalayen n'est pas raffiné, on goûte en conséquence les minéraux qu'il contient. De plus le sel rose est pur, aucun additif n'y est ajouté contrairement au sel de table. Le poisson absorbe vraiment bien le sel dont il a besoin et devient juteux et savoureux, ce qui donne un résultat phénoménal tout en demeurant très simple.

Partage X
Chroniques culinaires

Comment réussir la cuisson du poisson au BBQ

Se connecter

S'inscrire