• Préparation 45 minutes
  • Cuisson 465 minutes
  • Macération 720 minutes
  • Total 510 minutes
  • Portion(s) 12 portions

Ingrédients

  • 2 lb poitrines de poulet
  • 2 lb filets de porc
  • 2 lb rôtis de palette (boeuf à ragoût)
  • 2 oignons hachés finement
  • 2 gousses d'ail hachées finement
  • 1 1/2 cuillère à table épices à l'italienne
  • 2 cuillères à thé épices à steak de Montréal
  • 1/4 tasse vinaigrette californienne (optionnel)
  • 1 boîte pâte de tomates (156 ml)
  • 2 lb de petites pommes de terre rouges
  • 2 abaisses de pâte à tarte non sucrées
  • 1/3 tasse fromage parmesan ou Romano râpé (optionnel)
  • 1 1/2 tasse bouillon de poulet

Préparation

Étape 1

La veille, couper les viandes en cubes de 3/4 de pouce et mélanger ensemble dans un grand bol. Ajouter les oignons, l'ail, les épices italiennes, les épices à steak, la vinaigrette et la boîte de pâte de tomates. Bien mélanger, couvrir et laisser macérer au réfrigérateur pendant la nuit (environ 12 heures).

Étape 2

Le lendemain, couper les pommes de terre en cubes de 3/4 de pouce (garder ou retirer la pelure au goût).

Étape 3

Avec un rouleau à pâte, rouler les abaisses à tarte selon la forme de la mijoteuse, environ 1/2 pouce plus grandes.

Étape 4

Dans le fond de la mijoteuse, mettre un rang d'environ la moitié du mélange de viande, saupoudrer la moitié du fromage, déposer un rang de la moitié des pommes de terre et recouvrir d'une des abaisses à tarte. Répéter.

Étape 5

Faire un trou de 1 pouce au centre de la pâte et quelques incisions alentour.

Étape 6

Verser le bouillon de poulet sur le dessus de la pâte prenant bien soin qu'elle soit légèrement recouverte du bouillon.

Étape 7

Cuire pendant 7 à 8 heures à basse température, éteindre la mijoteuse et laisser reposer au moins 30 minutes avant de servir.

Note(s) de l'auteur :

Pour les abaisses, j'utilise une recette de pâte maison ou Pillsbury. Avec l'automne qui approche à grands pas, j'ai eu envie de faire un plat traditionnel et réconfortant, mais qui ne me rappellerait pas totalement le temps de fêtes. J'ai toujours trouvé que le cipaille manquait un peu de "piquant" alors je me suis dit qu'une petite touche italienne le rendrait peut-être plus amusant. À mon avis, il ne faut pas avoir peur d'apporter des changements aux recettes "purement québécoises". Soyez créatifs! Mettez une autre sorte de vinaigrette, changez les épices, utilisez des patates douces à la place, comme ça vous chante. La prochaine fois, je compte bien en faire un au curry. À suivre...

Catégories
Partage X
Recettes

Cipaille à l'italienne (mijoteuse)

Se connecter

S'inscrire