Chroniques culinaires
24 oct. 2015

Manger pour combattre la déprime saisonnière

Billet de blogue par Geneviève Nadeau Dt.P. Nutritionniste

Combattre la déprime saisonnière Auteur : recettes.qc.ca

Chroniques culinaires
24 oct. 2015

Manger pour combattre la déprime saisonnière

Billet de blogue par Geneviève Nadeau Dt.P. Nutritionniste

Ressentez-vous une baisse d’énergie quand le ciel vire au gris? Il peut s’agir de fatigue saisonnière, un mal qui touche plus d’un million de Canadiens par année.

Cette forme de dépression survient normalement à pareille date : l’automne et l’hiver. C’est le manque de luminosité qui occasionne de l’irritabilité, voire même une baisse de concentration.

Manger plusieurs petits repas est l’une des astuces gagnantes pour vous redonner de l’énergie. Voici d’autres conseils qui vous offriront un regain durant la saison froide.

Fatigué d’être fatigué?

Quand le moral est à plat, difficile de trouver la motivation pour cuisiner. Les repas congelés et les visites au restaurant s’accumulent. Résultat : plus de gras et plus de sucre, ce qui ne fait qu’augmenter l’état de fatigue.

Cuisinez des plats que vous aimez, ils vous aideront à garder la bonne humeur. Privilégiez les plats réconfortants, comme les mijotés, les soupes, les casseroles de pâtes…

Cinq stratégies anti-grisaille

1)      Votre carburant de choix : les grains entiers (riz brun, tortilla de blé entier, quinoa). Ils vous rassasieront tout en vous donnant de l’énergie plus longtemps. De quoi enrayer la sensation de fatigue!

2)      Mettez du soleil dans votre assiette en cuisinant avec des fruits et légumes de saison, riches en vitamines et minéraux : essayez un potage aux poireaux ou une courge spaghetti;

3)      Consommer des aliments riches en acides gras oméga-3 pourrait être bénéfique pour contrer la dépression saisonnière. Préparez, par exemple, un saumon grillé  ou un pain aux bananes et graines de lin.

4)      Cuisinez en grandes quantités en vous servant de la mijoteuse. Ce sera moins décourageant lorsque viendra le temps de préparer le souper! Même sous le sort d’une petite déprime, vous aurez des plats réconfortants à portée de main.

5)      Consommez de la vitamine D dans un lait frappé aux petits fruits à base de lait de vache ou de boisson de soya enrichie. Certaines études laissent croire que cette « vitamine soleil » réduirait les symptômes comme la fatigue.

Enfin, si vous avez envie d’hiberner entre novembre et avril, sortez prendre l’air! Le fait de bouger et de profiter des sports d’hiver vous aidera à passer au travers.

Rédigé avec la collaboration de Corine Fontaine, stagiaire en nutrition

Partage X
Chroniques culinaires

Manger pour combattre la déprime saisonnière

Se connecter

S'inscrire