Chroniques culinaires

Les méthodes de conservation… Frigo ou comptoir?

Billet de blogue par
Les méthodes de conservation… Frigo ou comptoir? | Recettes du Québec

  Photographe : Sauve ta bouffe

Chroniques culinaires

Les méthodes de conservation… Frigo ou comptoir?

Billet de blogue par

Lorsque j’ai commencé à effectuer des recherches sur les méthodes de conservation des aliments, je ne pouvais pas m’imaginer la quantité d’informations (contradictoires) sur le sujet! Où va le poivron dans mon frigo? Pourquoi les oignons font germer la pomme de terre? L’avocat mûr va-t-il au frigo? De plus, il y avait plusieurs tableaux, avec plein d’informations à propos de l’entreposage des aliments : frigo, sac de plastique, bac à légumes… Mais je me suis rapidement perdue.

C’est alors que j’ai cherché à comprendre le pourquoi du comment! Et enfin, lorsque j’ai compris le processus de maturation des aliments, il était logique et simple pour moi de savoir où conserver mes aliments. J’ai donc décidé de vous résumer ce processus pour que vous puissiez à votre tour prolonger la vie de vos merveilleux produits frais et éviter le gaspillage alimentaire.

 

1. Le vieillissement naturel

Premièrement, il faut comprendre que les fruits et les légumes vieillissent, respirent et transpirent comme nous tous. Ils ont tous une durée de vie ; certains ont une espérance de vie plus longue que d’autres et il faut faire avec. Le vieillissement naturel est influencé par la concentration d’éthylène dans le produit. L’éthylène est, en quelque sorte, l’hormone de croissance de l’aliment. On peut s’imaginer l’éthylène comme un virus qui se dégage de l’aliment.

La banane qui a une grosse grippe transmettra son virus aux autres qui se tiennent près d’elles et ceux-ci seront malades et amochés (ce n’est qu’une image, l’éthylène n’est pas dangereux!). Donc, un aliment qui a une forte concentration d’éthylène comme la banane, l’avocat, la pomme, la poire, la tomate et l’abricot vieillira et fera vieillir plus vite. C’est pourquoi lorsqu’on place une banane près d’un avocat, sa maturation est accélérée (transmission de « microbes »).

 

2. La respiration des aliments

Après avoir compris que la durée de vie est inévitable et que certains produits sont destinés à une vie plus courte, il est maintenant important de comprendre le processus de vie naturel : je respire et je transpire. D’abord, les aliments respirent : certains sont un peu hyperactifs et d’autres plus au ralenti. Les aliments qui respirent rapidement ont tendance à se fatiguer et à vieillir plus rapidement.

Alors, le panais qui a une respiration plus lente se conservera plus longtemps que la laitue ou les fines herbes qui ont une respiration plus rapide. Nous pouvons contrôler et ralentir le rythme de la respiration des aliments par le froid (une sorte d’hibernation) et par la disponibilité de l’air en les plaçant dans un sac de plastique perforé ou non. Le rythme de la respiration diminuera et la durée de vie sera alors prolongée.

 

3. La transpiration des aliments

Finalement, la transpiration est aussi un facteur qui influence beaucoup la fraîcheur de nos produits. Un endroit sec assèchera le poivron ou le rendra molasse et peu appétissant. Imaginez-vous dans un endroit trop humide ou trop sec…

Pour les fruits et les légumes, c’est pareil! L’humidité dans le frigo tient au frais nos aliments plus capricieux, c’est pourquoi envelopper sa laitue dans un papier essuie-tout humide permet de garder de belles feuilles bien croquantes longtemps. On peut contrôler l’humidité en entreposant nos aliments dans un sac en plastique ou un contenant hermétique. Certains sont plus sensibles alors on opte pour le bac à légumes et on règle le taux d’humidité.

Bref, quand on comprend le processus de maturation de nos aliments, il est plus facile de gérer son frigo et ainsi diminuer les pertes. Utilisez le petit aide-mémoire de la conservation des fruits et légumes et apposez-le sur votre frigo comme référence. Mais, surtout, usez de vos nouvelles connaissances et de votre jugement, il se trompe rarement! Aimez vos aliments et prenez-en soin, ce sera vous les gagnants puisque leur saveur et leur fraîcheur vous combleront! 

 

Par Elisabeth Chevrier, membre du comité Sauve ta bouffe

Commentaires

Partage X
Chroniques culinaires

Les méthodes de conservation… Frigo ou comptoir?

Se connecter

S'inscrire