Chroniques culinaires
16 déc. 2015

Le temps des Fêtes, une période d'abondance sans gaspillage

Billet de blogue par Recettes.qc.ca

La Saint-Valentin sans gaspillage

Auteur : recettes.qc.ca

Chroniques culinaires
16 déc. 2015

Le temps des Fêtes, une période d'abondance sans gaspillage

Billet de blogue par Recettes.qc.ca

Avec Sauve ta bouffe, nous innovons pour être créatifs en terme d'antigaspillage alimentaire en ces temps festifs.

 

Au mois de décembre, vous serez fort probablement invité à plus d'un événement de Noël : party de travail du conjoint, diner du réveillon chez le père, souper du réveillon chez la mère et son nouveau conjoint, brunch de Noël chez les beaux-parents, souper chez les grands-parents, et ça n'en finit plus, surtout si vous êtes une famille recomposée! Qu’à cela ne tienne, ne laissons pas toutes ces denrées se décomposer sans raisonner.

Tout d'abord, il est sage de respecter son appétit, et de mettre le holà sur l'envie de nos hôtes de nous servir un buffet digne des rois. Comment, en peu de temps et avec tous les déplacements inhérents au temps des Fêtes, peut-il être possible de sauver les repas qui risquent de se perdre? Soyons créatifs!

Une voiture peut être un congélateur de fortune idéal durant ce grand pèlerinage. Apporter ses plats refermables et remplir une glacière de restants peuvent vous sembler farfelu, mais l’énorme dinde offerte par votre oncle combinée aux crudités oubliées de votre grand-mère peuvent être transformés en de succulents pâtés à la dinde. C’est idéal, puisqu'ils se congèleront et pourront être servis par les temps plus rudes où vos factures vous rappelleront votre consommation du passé!

Puis, c'est sans chicane que la salade de fruits négligée du buffet deviendra une base pour faire un gâteau « salade de fruits ». Et que dire de la méga salade verte de votre tante, que pratiquement personne n'a touchée? Il suffit que la vinaigrette ne soit pas incorporée, mais plutôt servie à part, pour qu’elle se conserve mieux. Vous pouvez ensuite en faire un excellent potage, et même y ajouter des pommes de terre pilées ça et là pour l’épaissir; on en salive déjà!

Si j'avais à la maison des adolescents en pleine croissance, il y aurait très peu de chances de voir les restants survivre à plus d'un repas, mais comme ils ont probablement sauté sur les tartes au sucre, il est évident qu'il faudra remballer une bonne partie du buffet et utiliser la congélation.

Les résolutions du jour de l'An n’étant pas si loin, ne serait-il pas opportun d'utiliser cette période pour prendre certaines bonnes habitudes (que l'on ne souhaite pas voir disparaitre comme de vulgaires résolutions)? Les Fêtes suspendent le temps, ce qui nous permet de nous questionner sur les habitudes de vie que l'on désire adopter. Certaines sont souvent négligées par nos rythmes de vie pressés, tel que de déguster un bon souper avec toute la famille autour de la table, ou encore de prendre le temps de cuisiner ensemble et d'échanger sur la journée. Les buffets familiaux faits à partir des restants sont des occasions propices pour prendre le temps d'inviter amis et voisins à partager dans une atmosphère chaleureuse.

Faut-il se le rappeler, le premier truc pour moins gaspiller est de savoir s'organiser un minimum, puis tout simplement de partager ce dont nous disposons en abondance. De la part du comité de Sauve ta bouffe, joyeuses Fêtes et bonne et heureuse année.

Par Rémy Dubois Lachance, du comité Sauve ta bouffe.

Partage X
Chroniques culinaires

Le temps des Fêtes, une période d'abondance sans gaspillage

Se connecter

S'inscrire