Chroniques culinaires

Le bleuet

Auteur : Import Process

Chroniques culinaires

Le bleuet

Le bleuet est un petit fruit qui pousse sur un arbrisseau de la famille des Vaccinium. Le bleuet fait partie de la grande famille des airelles, qui comprend également les myrtilles sauvages et les myrtilles des marais (mieux connues sous le nom de canneberges).

Il existe une trentaine d'espèces de bleuets. La plupart poussent sur des arbrisseaux de moins d'un pied (30 cm) de haut, mais certaines espèces atteignent jusqu'à 15 pieds (5 mètres) de haut !

Les fleurs sont en forme de clochette et donnent de petits fruits bleutés, parfois noirâtres. Les petits fruits sauvages poussent surtout en montagne, dans les tourbières et dans les bois. Les fruits sont presque toujours récoltés à la main, quoique l'évolution agronome tende à mettre de l'avant des variétés qui produisent des fruits plus gros, mais moins savoureux, qui se récoltent mieux.

Historique

On estime que le bleuet existe depuis plus de treize milles ans. Les peuples autochtones mangeaient des bleuets frais. Ils les faisaient également sécher au soleil pour être utilisés par la suite dans des galettes et gâteaux.

Ils écrasaient aussi ces fruits secs, puis s'en servaient comme assaisonnement sur la viande et dans les soupes. Ne serait-ce pas là une pratique culinaire intéressante à faire revivre ?

Si le bleuet était déjà consommé par les populations indigènes, son entrée en gastronomie est récente. La culture commerciale de ce petit fruit a commencé au début du siècle, en Amérique du Nord. Le bleuet est un fruit qui demande peu de la terre. Il pousse dans des conditions difficiles. C'est donc avec joie qu'on a commencé à le cultiver dans des terres que l'on croyait impropres à l'agriculture. Les sols acides conviennent parfaitement à ce petit fruit.

Les variétés cultivées présentement sont des hybrides des trois espèces sauvages qui se retrouvaient en Amérique du Nord. Certains hybrides peuvent être jusqu'à 4 fois plus gros que l'espèce sauvage, mais les petits fruits demeurent les plus savoureux. On les cultive bien sûr au Québec, mais également en Colombie-Britannique et en Ontario, ainsi que dans quelques états américains.

Le bleuet sauvage n'existe pas vraiment en Europe où on retrouve plutôt les myrtilles, mais il a été introduit récemment en Europe de l'Ouest. Il est d'ailleurs cultivé depuis peu en Nouvelle-Zélande, en Australie, au Chili et en Chine où il gagne en popularité.

Le bleuet en cuisine et l'auto-cueillette

Achat et conservation

Comme les bleuets proviennent souvent directement des champs, il convient d'être vigilant lors de l'achat des fruits. Évitez les fruits ratatinés, rabougris ou éventrés.

Rincez-les abondamment sous l'eau avant de les manger, certains cultivateurs utilisent des pesticides. Une bonne douche dans l'évier permet également de retirer les petites tiges qui ne sont pas comestibles et qui se retrouvent parfois dans le casseau.

Le bleuet est un petit fruit fragile. Cependant, il se conservera sans problèmes une dizaine de jours dans votre réfrigérateur.

Pour congeler les bleuets afin d'en avoir sous la main à l'année longue, essuyez-les simplement avant de les déposer dans un sac de congélation. Ils conserveront ainsi toute leur saveur et il vous suffira de les rincer au moment de les utiliser.

Utilité en cuisine

Comme tous les petits fruits, les bleuets sont excellents au naturel. On les déguste donc simplement tels quels, mais on peut également les ajouter entiers à des salades, des céréales et autres viennoiseries.

En préparation, ils conviennent aux gâteaux, aux crêpes et aux yogourts.

Pour conserver des bleuets à longueur d'année, rien ne vaut une bonne confiture ou gelée !

Pour quelques idées de recettes aux bleuets, consultez notre thématique qui vous propose quinze recettes à base de ce petit fruit.

Valeur nutritive

Les bleuets sont composés à 85% d'eau. Ils contiennent très peu de calories, surtout des sucres. Vitamine C et potassium sont les principaux minéraux et vitamines qu'ils vous apporteront. De plus, ils possèdent des propriétés antibactériennes et antioxydantes.

Une tasse (250 ml) de bleuets sauvages fournit 87 calories, 4 grammes de fibres alimentaires et équivaut à 45 % de votre apport quotidien en vitamine C.

L'auto-cueillette des bleuets

Saviez-vous qu'il est possible de pratiquer l'auto-cueillette des bleuets, tout comme pour les fraises ?

En effet, dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, réputée pour produire de délicieux bleuets sauvages, de nombreuses bleuetières sont ouvertes au publique et proposent l'auto-cueillette. Consultez la liste des bleuetières touristiques du Québec pour savoir où cueillir ces petits fruits.

Vous avez aimé ce reportage et souhaitez nous proposer d'autres sujets ? Envoyez-nous un courriel à info@recettes.qc.ca !

Commentaires
Partage X
Chroniques culinaires

Le bleuet

Se connecter

S'inscrire