Chroniques culinaires
5 avr. 2016

La guerre au sucre

Billet de blogue par Geneviève Nadeau Dt.P. Nutritionniste

Alimentation sans sucre Auteur : Recettes.qc.ca Source : iStockPhoto

Chroniques culinaires
5 avr. 2016

La guerre au sucre

Billet de blogue par Geneviève Nadeau Dt.P. Nutritionniste

Petit tour d’horizon sur les méfaits de la surconsommation de sucre.

Depuis quelques temps, plusieurs experts scientifiques accusent le sucre d’être au cœur de nombreuses problématiques de santé : obésité, diabète, cancer, maladies du cœur, etc.

L’ennemi numéro 1 ?

D’abord, sachez que tous les nutriments (protéines, gras ou sucres) consommés à l’excès peuvent mener à des problèmes de santé. Or, il semble que le sucre ajouté aux aliments du commerce cause réellement du tort en raison, notamment, de ses effets momentanés sur votre taux de sucre sanguin. Par exemple, un fruit contient du sucre, mais lorsque vous en mangez, le sucre qu’il contient pénètre lentement et graduellement dans votre corps.

À l’inverse, si vous avalez une cuillère de sirop de table, aucune digestion n’est nécessaire : le sucre entre rapidement dans votre sang, causant une sécrétion effrénée, voire même incontrôlée, d’hormones corporelles. Cela a pour effet de créer des déséquilibres métaboliques, exposant ainsi vos cellules à divers désordres.

Les sucres au banc des accusés

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) met surtout en garde contre les sucres libres, ceux qui sont rapidement assimilés dans le corps. Ce sont eux qui semblent liés à des problèmes de santé.

Ainsi, tous les aliments qui contiennent du sucre ajouté, comme les boissons gazeuses, les punchs aux fruits, les desserts, les pâtisseries, les vinaigrettes, les sauces, etc. devraient être surveillés. Idéalement, il faudrait consommer moins de 10 % de nos calories sous forme de sucre libre. Cela représente 50 g de sucre par jour.

Lisez bien vos étiquettes nutritionnelles : vous verrez que plusieurs produits renferment du sucre ajouté, et que les quantités s’accumulent rapidement! Par exemple, une boisson gazeuse renferme jusqu’à 40 g de sucre par portion, tandis qu’une barre tendre peut en contenir 15 g.

Pour en savoir plus au sujet du sucre, lisez le tout dernier livre de la nutritionniste Catherine Lefebvre  Sucre : vérités et conséquences.

Partage X
Chroniques culinaires

La guerre au sucre

Se connecter

S'inscrire