Chroniques culinaires

L'érable, une source d'antioxydants

Auteur : Import Process

Chroniques culinaires

L'érable, une source d'antioxydants

Après les baies, le soja, le thé vert, les épices et même le chocolat, l'érable annonce ses couleurs: des études scientifiques récentes confirment le potentiel antioxydant et anti-inflammatoire du sirop d'érable, suggérant des propriétés anticancéreuses.

Une longueur d'avance sur les autres agents sucrants

La majorité des plantes, y compris de nombreux fruits et légumes, produisent un arsenal de molécules qui leur permettent de se défendre contre les infections et les dommages causés par les micro-organismes (bactéries, champignons, virus et autres), les insectes et autres prédateurs présents dans leur environnement. Certaines de ces substances de protection jouent un rôle de premier plan dans nos propres systèmes de défense contre le cancer. Elles combattent les tumeurs à la source, avant qu'elles ne parviennent à maturité et ne menacent l'organisme. C'est le cas de plusieurs composés phénoliques.

Le sirop d'érable est une source importante de composés phénoliques, présents naturellement dans la sève. Il renferme aussi d'autres substances (sucres, acides aminés, acides organiques et autres) ayant un potentiel bénéfique pour la santé, dont la réduction du risque de développer un cancer. Au cours de la dernière année, deux études portant sur l'eau et le sirop d'érable du Québec ont montré que ces composés interfèrent dans trois importants phénomènes impliqués dans le développement des tumeurs: l'oxydation, l'inflammation et l'angiogenèse (la formation de nouveaux vaisseaux sanguins qui nourrissent les cellules cancéreuses).

 

Le sirop d'érable: supérieur aux autres sucres

« Une portion de sirop d'érable de 60 ml (1/4 tasse) possède une capacité antioxydante modérée, comparable à celle d'une portion de brocoli ou d'une banane, explique la diététiste Marie Breton. Ce bénéfice, combiné au fait qu'une telle quantité fournit un apport important en manganèse, en riboflavine, en zinc, en magnésium, en calcium et en potassium, donne au sirop d'érable une longueur d'avance sur les autres agents sucrants courants, comme le sucre, la cassonade, le miel et le sirop de maïs. »

Selon les études réalisées, l'activité antioxydante et anti-inflammatoire du sirop d'érable serait attribuable à son contenu élevé en composés phénoliques, mais aussi à d'autres substances également présentes. Fait intéressant, la région et la période de la saison où l'eau d'érable est récoltée, de même que l'entreposage à long terme (six mois) et les traitements thermiques de reconditionnement du sirop d'érable n'ont pas d'effets défavorables sur les propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

Déjà, d'autres études sont en cours dans le but de savoir si les différents composés antioxydants et anti-inflammatoires présents dans le sirop d'érable possèdent des propriétés anticancéreuses, ainsi que le suggère la littérature. Les résultats sont attendus d'ici 12 à 24 mois.

Qui a dit que ce qui était bon au goût ne pouvait pas aussi être bon pour nous?

 

Les appellations

Reconnu partout dans le monde, le sirop d'érable du Québec est un produit dont l'innocuité, la salubrité et l'authenticité font l'objet d'une vérification de qualité reconnue. L'inspection du sirop d'érable en grands contenants a été confiée par la Fédération des producteurs acéricoles du Québec à Cintech agroalimentaire dans le cadre de l'Entente relative à la gestion de l'inspection des produits de l'érable en grands contenants. Cette vérification de la qualité (classification) est faite en vertu de la Loi sur la mise en marché des produits agricoles, alimentaires et de la pêche.

 

Certification de qualité Siropro

SIROPRO est la certification de qualité officielle de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec. Elle garantit l'authenticité du sirop d'érable de même que le respect des normes de classification (saveur et couleur) en plus d'offrir aux consommateurs une norme de reconnaissance de qualité (par voie d'un cahier des charges) et aux producteurs acéricoles un système de contrôle de qualité certifié. Une firme indépendante s'assure du respect des normes de qualité SIROPRO pour les produits finis offerts en épicerie.

 

Sirop d'érable biologique

Le sirop d'érable biologique est produit en vertu de la Loi sur les appellations réservées (chapitre A, 20.02). Les normes biologiques visent l'aménagement de l'érablière, la diversité végétale, la fertilisation, le contrôle des ravageurs, l'entaillage, la collecte et la transformation de l'eau d'érable. Le cahier des charges remis aux acériculteurs porte sur toutes les étapes de la fabrication du sirop d'érable, l'entretien et l'aménagement de l'érablière, la collecte, le stockage et la transformation de l'eau d'érable, le nettoyage des équipements, l'entreposage du produit fini et sa transformation en produits dérivés.

 

Une vitrine pour les produits d'érable transformés

Grâce à la Vitrine des produits de l'érable, on redécouvre l'érable sous de nouvelles facettes! Sur le site, on fait la connaissance de nouveaux produits qui se démarquent tant par leur contenu que par leur contenant. De belles découvertes à l'horizon!

 

Source

Fédération des producteurs acéricoles du Québec

Commentaires
Partage X
Chroniques culinaires

L'érable, une source d'antioxydants

Se connecter

S'inscrire