Chroniques culinaires
12 févr. 2016

Germinations : une pratique simple, locale et bon marché!

Billet de blogue par Andréanne Wahlman

Germinations, une pratique simple Auteur : Sauvetabouffe.org

Chroniques culinaires
12 févr. 2016

Germinations : une pratique simple, locale et bon marché!

Billet de blogue par Andréanne Wahlman

Accessibles, nutritives, savoureuses, écologiques… Les arguments ne manquent pas pour vanter les mérites des germinations!

Sauve ta bouffe vous a préparé ici un petit survol afin de vous insuffler l'envie d’intégrer cette pratique à votre quotidien sans en perdre un grain.

Une méthode simple, rapide et efficace!

  1. Mettre environ deux cuillères à soupe de graines dans un pot recouvert d’un bout de moustiquaire ou de tissu perméable.

  2. Rincer jusqu'à ce que l'eau soit claire puis égoutter. On peut également faire tremper les graines pour accélérer la germination pendant quelques heures ou une nuit.

  3. Placer les pots en position inclinée, idéalement à la noirceur.

  4. Rincer les germinations deux fois par jour jusqu'à maturité.

Temps de germination : de deux à huit jours selon les graines. Consommer dès que les deux premières feuilles se sont formées. Attention! Ne pas étirer le temps de germination car les graines deviennent plus difficiles à digérer en raison des toxines que les bébés plantes produisent pour se protéger de la prédation des insectes.

Conservation : évitons le gaspillage!

Les graines sèches bien entreposées se conservent relativement longtemps, soit au moins un an. Faites attention à ne pas dépasser ce délai afin d'éviter que les graines pourrissent lors de la germination et ainsi contaminent les autres graines.

Afin d'assurer une conservation optimale de nos germinations, il faut s’assurer de bien les rincer et les essorer par la suite, soit à l'aide d'une essoreuse à salade ou en les épongeant sur une serviette de table. Par la suite, les germinations se conservent bien au réfrigérateur pour une durée d'environ sept jours.

En cas de surplus, il est possible pour les légumineuses plus grosses (lentilles, pois chiches, haricots) de les faire rôtir ou blanchir avant de les placer au congélateur.

Pour ce qui est de la grande majorité des germinations, vous pouvez aussi les faire sécher au déshydrateur ou au four à très basse température.

Une bonne action pour l’environnement, sa santé et son portefeuille!

Faire ses germinations à la maison est, vous vous en douterez, une merveilleuse façon d’intégrer le « manger local ». Difficile d’être plus local en effet que lorsqu’on fait sa propre agriculture à la maison! De ce fait, on diminue notre empreinte écologique, et on évite le gaspillage causé par la gestion en épicerie et lors du transport.

De plus, en raison du meilleur contrôle du rinçage et de la fraîcheur, on évite les bactéries et les salmonelles qui peuvent se développer en épicerie. Sans compter le prix, qui est nettement inférieur aux germinations que l’on se procure chez notre épicier; faire ses germinations chez soi ne coûte pratiquement rien!

De plus, c’est excellent pour la santé; bon nombre de vitamines, de minéraux et d’enzymes se retrouvent dans nos germinations. Sans oublier les enfants qui prendront un réel plaisir à regarder pousser les germinations. Une façon ludique de leur inculquer de bonnes habitudes alimentaires ainsi que le plaisir de cuisiner!

Même nos amies les plantes ne sont pas en reste; on peut récupérer l’eau de rinçage pour les nourrir, cette eau étant très nutritive pour elles.

Une diversité de choix… à l’année!

salade riz épinards

Outre ses bienfaits pour l’environnement, la santé et notre budget, il est bien de se rappeler que faire ses germinations à la maison est une façon sûre d’avoir accès à des vitamines toute l’année : un véritable petit jardin d’hiver!

Des dizaines de choix de graines et légumineuses s’offrent à nous : brocoli, trèfle, roquette, moutarde, blé, sarrasin, lentilles, amandes, etc. Il est même possible de faire germer plusieurs sortes de graines à la fois; variété et saveurs au menu! Les germinations sont très faciles à intégrer à son alimentation.

Ajoutant de la saveur et un côté croquant aux plats, elles se consomment non seulement en salade mais aussi dans les sandwichs, les soupes, les sautés de légumes, sur des craquelins, etc. Vous pouvez également cuisiner une salade de riz, épinards et fèves germées, un sauté de porc et légumes à la chinoise ou encore un chop suey aux légumes.

Ainsi, les germinations sont un véritable jeu d’enfant comportant nombre d’avantages et bénéfices : deux petits rinçages par jour et hop! On obtient un aliment vivant, nutritif, écologique et qui ne coûte pratiquement rien à produire. Vous trouverez plusieurs types de graines chez votre épicier, et une grande diversité dans tout magasin d'alimentation santé. Bonnes germinations!

Par Andréanne Walhman, du comité sauvetabouffe.org

Partage X
Chroniques culinaires

Germinations : une pratique simple, locale et bon marché!

Se connecter

S'inscrire