Chroniques culinaires

Diabète : Le pouvoir de l'alimentation

Auteur : Import Process

Chroniques culinaires

Diabète : Le pouvoir de l'alimentation

Il y a bien des malentendus sur ce qu'est un « régime pour diabétique ». En fait, ça n'existe pas vraiment, en dépit des 112 millions de résultats de recherche que l'on obtient dans Google. Si vous souffrez de diabète, vous devez suivre les lignes directrices pour une alimentation saine comme tout le monde.

Lorsqu'une personne reçoit un diagnostic de diabète de type 2

Dès qu’une personne reçoit un diagnostic de diabète de type 2, après avoir demandé si elle va s’en sortir, elle pose presque toujours cette question : « Qu’est-ce que j’ai le droit de manger? »

L'alimentation saine, autrement dit, c'est remplir votre assiette de légumes, de fruits et de grains entiers, consommer des produits laitiers à plus faible teneur en gras, manger moins de viande et plus de substituts de protéines.

Si vous n’avez pas le diabète, mais que vous êtes à risque de le développer (voir ci-dessous), une bonne alimentation pourrait s’avérer la meilleure stratégie pour rester en santé. Des études ont montré que des personnes prédiabétiques ayant perdu du poids en suivant un mode de vie sain, c’est-à-dire une alimentation équilibrée et la pratique régulière d’une activité physique, voient le risque d’être atteintes de diabète de type 2 réduit de plus de 50 pour cent (alors que la prise de médicaments oraux ne diminue le risque que du tiers). Les pages qui suivent vous réservent une foule de conseils judicieux pour vous aider à utiliser le pouvoir de l’alimentation à bon escient. Bonne lecture!

De plus : L’Association canadienne du diabète et Diabète Québec sont des mines de
renseignements pour les personnes diabétiques désireuses de bien s’alimenter et de
mener une vie active.

Allez au diabete.qc.ca, suivez-les sur facebook.com/DiabèteQuébec
ou à @DiabeteQuebec sur Twitter, ou bien composez le 1 800 BANTING (226-8464).

 

Partez du bon pied

Prendre un repas sain le matin contribue à stabiliser votre taux de glycémie pour la journée tout en vous aidant à contrôler votre poids. En effet, des études montrent qu’assouvir sa faim en début de journée réduit le risque de faire des abus plus tard.

Les deux ingrédients clés pour vous rassasier plus longtemps sont les protéines et les fibres. Voici des suggestions de petit déjeuner qui en contiennent :

  • Yogourt nature à faible teneur en gras avec un soupçon de miel et une poignée d’arachides

  • Gruau d’avoine concassée garni de fruits frais

  • Oeufs brouillés et reste de légumes cuits enroulés dans une tortilla de blé entier

  • Muffin anglais au blé entier avec une once de cheddar fondu

 

À la course ?

Sauter des repas peut faire chuter dangereusement la glycémie. Le fait d’avaler une collation typique riche en gras et en glucides peut provoquer des pics et des creux
de glycémie. Vous vous sentirez alors encore plus fatigué et affamé que d’habitude. Brisez ce cycle en mangeant toutes les quatre ou cinq heures et pensez à des collations saines que vous pourrez manger sur le pouce :

  • Tranches de pomme avec beurre d’arachide

  • Mélange maison de maïs soufflé, d’arachides et de céréales de grain entier avec quelques pépites de chocolat

  • Collation contenant des glucides à digestion lente conçue spécialement pour

  • les diabétiques comme BOOST® Diabétique

  • Quelques craquelins de blé entier avec beurre d’arachide ou une petite tranche de

  • fromage à faible teneur en gras

 

Vive les oeufs !

L’oeuf est un aliment regorgeant de nutriments, rapide et facile à préparer et peu coûteux : un oeuf contient 6 grammes de protéines. Les oeufs liquides procurent le même apport en protéines, mais contiennent moins de cholestérol et de gras (par portion de 63 g). Pour augmenter l’apport nutritionnel, choisissez des oeufs liquides enrichis d’acides gras oméga-3 et de lutéine (importante pour la santé des yeux).

Contrôle facile des portions

De toute évidence, la quantité d’aliments consommée est aussi importante que les aliments que vous choisissez. Utilisez vos mains pour évaluer facilement les portions :

  • Une portion de riz, de pâtes ou de fruit correspond environ à la grosseur de votre poing.

  • Pour ce qui est des légumes non féculents, mangez-en autant que vous pouvez en tenir dans vos deux mains.

  • Une portion de viande doit avoir la taille de la paume de votre main et l’épaisseur de

  • votre petit doigt.

  • Vous pouvez manger une petite poignée de noix.

  • Ne consommez pas plus de gras, comme le beurre ou l’huile, que la grosseur du bout de votre pouce.

Attention à l'hypoglycémie

L’hypoglycémie peut être dangereuse – voire mettre votre vie en danger – et peut survenir chez les diabétiques qui ne consomment pas suffisamment de glucides ou qui sont atteints d’une maladie, comme la grippe intestinale. Dans de tels cas, manger un supplément nutritionnel complet ou un substitut de repas peut s’avérer salutaire.

Recherchez des produits à faible teneur en glucides et conçus spécialement pour répondre aux besoins des diabétiques comme BOOST® Diabétique.

C’est mangé, c'est noté !

Si tenir une liste des aliments que l’on mange est une technique éprouvée pour perdre
du poids, c’est aussi une bonne stratégie pour gérer le diabète. En notant tout ce que l’on mange, on peut saisir l’effet des divers aliments et portions sur le taux de glycémie.

Commentaires
Partage X
Chroniques culinaires

Diabète : Le pouvoir de l'alimentation

Se connecter

S'inscrire