Chroniques culinaires

Cinq mythes entourant l'alimentation des enfants

Auteur : Import Process

Chroniques culinaires

Cinq mythes entourant l'alimentation des enfants

Certaines croyances entourant l'alimentation et la nutrition des enfants persistent, voici cinq de ces mythes démystifiées.

1. Il ne faut pas boire pendant les repas

Faux. Autrefois, certains médecins disaient que « Boire pendant les repas dilue les sucs gastriques et perturbe la digestion ». Or, il n'en est rien.

Pour bien digérer les aliments, les enzymes nécessitent un milieu de travail très acide. C'est pourquoi l'estomac sécrète un mélange acide appelé suc gastrique. La production de sucs gastriques s'adapte à la quantité et à la texture (solide ou liquide) des aliments consommés au cours du repas pour conserver le bon degré d'acidité. Si le repas est plus liquide, la quantité de sucs gastriques sécrétée sera donc augmentée pour vous permettre de bien digérer.

Si votre enfant a tendance à boire beaucoup en mangeant et que ça lui coupe l'appétit, il peut être préférable de lui servir un verre d'eau ou de lait vers la fin du repas. Boire suffisamment au cours de la journée est essentiel pour éviter les désagréments de la déshydratation et ce, que ce soit pendant ou entre les repas.

 

2. Les colorants alimentaires causent l'hyperactivité

Faux. Le trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) est très répandu, mais son origine et ses causes restent peu connues. L'hérédité expliquerait la majorité des cas. Puis d'autres facteurs, comme un traumatisme crânien sévère, un manque d'oxygène à la naissance de même que l'exposition à des drogues, polluants, métaux lourds, etc. durant la vie foetale, pourraient perturber le développement du cerveau et ainsi contribuer au TDAH. Quant à l'alimentation, on ignore toujours dans quelle mesure elle l'influence.

Si les colorants alimentaires ne causent pas le TDAH comme tel, ils pourraient néanmoins en accentuer les symptômes. C'est du moins ce que des chercheurs britanniques ont remarqué, après avoir donné des boissons contenant divers colorants et du benzoate de sodium à près de 300 enfants. Ces chercheurs rapportent que les boissons contenant les additifs étudiés rendaient les enfants légèrement plus actifs, impulsifs et inattentifs que le placebo. Ils précisent avoir noté des variations substantielles entre les participants, et que le lien concernait autant les jeunes souffrant du TDAH que ceux de la population en général.

Quoi qu'il en soit, cette étude fait réfléchir à la nécessité d'utiliser des colorants dans les produits alimentaires. Contrairement aux agents de conservation, les colorants n'ont aucune fonction essentielle et leur utilisation est purement esthétique. Ces additifs se retrouvent souvent dans des aliments ayant une faible valeur nutritive tels que les boissons gazeuses, les grignotines, les croustilles et les bonbons. Limiter la consommation de ces gâteries ne peut être que bénéfique!

 

3. Il est essentiel de donner des multivitamines aux enfants

Faux. Les études démontrent que l'alimentation des enfants faisant usage de suppléments est généralement déjà équilibrée, comblant ainsi leurs besoins nutritionnels.

En tant que parents, on a souvent peur que l'apport en vitamines et en minéraux de notre enfant soit insuffisant. Toutefois, les enfants en santé et ayant une alimentation variée composée de fruits et de légumes, de produits céréaliers à grains entiers, de lait et de produits laitiers ainsi que de viandes, de volailles, de poissons, d'oeufs, de tofu ou de légumineuses ne tirent aucun avantage de cette pratique souvent onéreuse.

Par contre, certains groupes d'enfants présentent plus de risques de carences et pourraient bénéficier de la prise de suppléments :

  • Les enfants issus de familles défavorisées, particulièrement s'ils font l'objet d'abus ou de négligence.

  • Les enfants qui souffrent d'anorexie ou de manque d'appétit chronique, ou qui ont de mauvaises habitudes alimentaires.

  • Les enfants végétariens stricts.

  • Les enfants soumis à une diète restrictive en raison d'allergies alimentaires ou souffrant d'une maladie chronique.

  • Les enfants consommant de l'eau potable contenant peu de fluor.

Apprendre à son enfant à manger sainement est le meilleur gage de santé nutritionnel. Il importe d'éviter de lui laisser croire que la santé ne tient qu'à une pilule...

 

4. Boire du lait chaud aide à mieux dormir

Faux. Aucune étude clinique de qualité ne prouve que boire du lait chaud avant de se coucher aide à s'endormir plus vite ou à mieux dormir.

Le lait, comme les autres produits laitiers, renferme du tryptophane. Il s'agit d'un acide aminé (un élément des protéines) que le cerveau peut convertir en sérotonine, un neurotransmetteur favorisant le sommeil. Il est vrai que les suppléments de tryptophane augmentent considérablement le taux sanguin de sérotonine. Cet acide aminé peut même être utilisé pour traiter l'insomnie chronique. Cependant, il n'est pas clair dans quelle mesure les aliments riches en tryptophane peuvent exercer un bienfait similaire. Des chercheurs torontois ont déjà démontré que des graines de courge particulièrement riches en tryptophane exerçaient un effet comparable aux suppléments, mais il est impossible d'extrapoler ces résultats à l'ensemble des aliments riches en tryptophane.

Une des raisons est qu'il n'y a pas que la teneur en tryptophane à considérer, mais aussi le ratio du tryptophane sur un autre groupe d'acides aminés (les LNAA), soit TRYP/LNAA. Comme ces acides aminés compétitionnent pour les mêmes sites d'absorption que le tryptophane, leur présence en grande quantité nuit à l'absorption du tryptophane, donc à sa conversion en sérotonine. Or, il s'avère que ce ratio est presque deux fois inférieur dans les protéines du lait que dans les graines de courge à l'étude.

Une autre étude a pour sa part démontré que l'administration de protéines ayant un ratio TRYP/LNAA élevé favorisait le sommeil chez des rats ayant préalablement eu une restriction énergétique importante. Or, il est connu qu'une telle restriction nuit à la qualité du sommeil. De plus, les effets bénéfiques des protéines du lait n'étaient apparus qu'au bout de 4 à 6 jours. Bref, ce n'est probablement pas un verre de lait, de façon sporadique, qui aiderait à mieux dormir, particulièrement chez des gens qui s'alimentent normalement.

Cela dit, si une tasse de lait chaud peut aider à relaxer avant d'aller se coucher, ça ne peut sûrement pas nuire!

 

5. La banane constipe

Faux. Certaines personnes souffrant de constipation se privent à tort de certains aliments. Même si la banane est utilisée par certains dans le traitement de la diarrhée, elle ne constipe pas pour autant!

La constipation est, le plus souvent, le résultat d'un manque de fibres dans l'alimentation, d'une hydratation insuffisante et d'un manque d'activité physique. Aucun aliment ne peut être tenu responsable de la constipation.

Si nos grands-mères avaient recours à la purée de bananes pour traiter la diarrhée, c'est probablement parce que les bananes, comme d'autres fruits d'ailleurs, contiennent un type de fibres (fibres solubles) qui aideraient à contrôler la consistance des selles. Mais, répétons-le, ces fibres ne constipent pas pour autant.

Dans les faits, seulement environ le tiers des fibres alimentaires de la banane a cette particularité de contrôler la consistance des selles; les deux autres tiers ont le rôle de favoriser une bonne élimination.

La consommation moyenne de fibres est environ la moitié de ce qu'elle devrait être! Pour augmenter votre consommation de fibres, choisissez des produits céréaliers à grains entiers ainsi que des fruits et des légumes frais, et intégrez plus de légumineuses à votre menu. N'oubliez pas aussi de bien vous hydrater, car l'eau et les autres liquides aident à faire cheminer les fibres dans les intestins.

 

Source

Extenso

 

Suggestion de lecture

Manger des bananes attire les moustiques, Julie DesGroseilliers, Éditions La Presse, 188 pages, 2009.

Commentaires
Partage X
Chroniques culinaires

Cinq mythes entourant l'alimentation des enfants

Se connecter

S'inscrire